Utopie et alchimie dans L’Histoire véritable ou Le Voyage des princes fortunez (1610) de François Béroalde de Verville

Laetitia Bontemps

Resumo


Le roman alchimique et baroque L’Histoire véritable ou Le Voyage des princes fortunez du polygraphe François Béroalde de Verville (1556-1626) est un héritier atypique de l’Utopia de Thomas More et des romans de François Rabelais. L’Hermitage d’Honneur – lieu d’institution des princes fortunés et lieu initiatique de la cabale des Orthophiles –, s’érigeant en une nouvelle Thélème, présente des écarts importants par rapport à ses modèles littéraires: peut-on lire, dans ces écarts, une évolution générique de l’utopie ? Puisant librement ses sources dans l’oeuvre rabelaisienne et dans les nouvelles orientales (arabes, perses et indiennes) compilées par Christophoro Armeno dans le Peregrinaggio di tre giovani figliuoli del Re di Serendippo (Venise, Michele Tramezzino, 1557), le roman de Béroalde de Verville inscrit ses motifs utopiques dans un paysage et un réseau de significations allégoriques et hermétiques. De la quête de la «dive bouteille » à celle de la nymphe Xyrile (anagramme d’Elyxir), des précepteurs de Gargantua et Pantagruel à Sarmedox (anagramme d’Erasme dox), il s’agit d’analyser les enjeux littéraire, politique et philosophique des transformations alchimiques du modèle utopique à l’oeuvre dans le roman béroaldien.


Texto completo:

PDF

Apontamentos

  • Não há apontamentos.